L’alimentation

 

Dans les conditions normales d’élevage, un chiot tète sa mère jusqu’au sevrage, c’est à dire vers l’âge de 2 mois. Il est  alors temps de passer d’une alimentation liquide à une alimentation solide.

Les besoins alimentaires de votre chien varient selon son âge (croissance, adulte, chien âgé) , sa race, son statut (stérilisé, en gestation, en allaitement), son mode de vie et son état de santé .

Quel aliment lui donner? Quelle quantité par jour lui faut-il? Combien de repas par jour?

Les aliments dits « premium » de haute qualité sont à privilégier quel que soit le stade de vie de votre compagnon.

Les aliments dits « physiologiques » : junior / adulte / senior sont à donner en fonction de son âge.

Les aliments dits « diététiques » permettent souvent de remplacer un médicament lors de  problèmes dermatologique, digestif, rénal, locomoteur ou lors de surpoids.

Les changements brutaux d’aliment sont mal tolérés. Si vous souhaitez changer d’aliment, il est important de respecter une phase de transition alimentaire, où le nouvel aliment sera introduit progressivement.

Les friandises et à-côté sont à éviter en particulier du fait de leur apport calorique. Si vous en distribuez, il est préférable de réduire la ration journalière d’aliment afin de limiter les problèmes de surpoids.

Veillez à ce que votre chien dispose toujours d’eau fraîche.

Donnez à manger à votre chien en-dehors de vos propres repas (mise en place et entretien de la hiérarchie entre vous et votre chien).

Les vétérinaires et les assistantes de la clinique pourront vous conseiller dans le choix de vos aliments.

 

Alimentation du chiot :

Pour répondre à ses besoins liés à la croissance et au développement, l’alimentation du chiot doit fournir plus d’énergie, de protéines et de calcium qu’une alimentation pour chiens adultes.

La qualité de l’alimentation à ce stade est particulièrement importante, vu la vitesse de croissance élevée du chiot.

Ce qu’il faut faire :

  • Adopter un régime équilibré, source de bonne santé. Il existe des régimes spécifiques chiot.
  • Donner à manger à heures fixes. Le nombre de repas par jour sera en fonction de son âge : 3 à 4 repas/jour jusqu’à 3 mois puis 2 à 3 repas/jour jusqu’à 6 mois.

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Donner du lait, source de diarrhée.
  • Utiliser des aliments industriels de mauvaise qualité.
  • Donner des aliments pour adultes ou pour chats (inadaptés).
  • Donner des restes de table, source de mauvaises habitudes.
  • Donner des os de poulet, de lapin ou de mouton (risques de lésions de la cavité buccale ou plus grave, du tube digestif).
  • Donner du chocolat, car il est toxique pour le chien.

Alimentation du chien adulte :

Lorsque vers l’âge d’un an (variable en fonction de la race) votre chiot devient adulte, passez à une alimentation pour adulte qui lui donnera le niveau adapté de nutriments.

Les besoins en énergie et en protéines n’étant pas les mêmes pour tous, différents types d’aliments sont disponibles en fonction du format ou de l’activité du chien.

En cas de stérilisation, le passage à un aliment spécifique est conseillé afin de limiter notamment la prise de poids.

La transition vers l’alimentation adulte doit se faire progressivement sur une semaine pour éviter des troubles digestifs.

Alimentation du chien mature :

Selon la taille et la race de votre chien, il ne sera pas considéré comme « senior » au même âge.

Les chiens sont dits « seniors » à partir de 8 ans pour les petites races (<10 kg), de 7 ans pour les races moyennes (10-25 kg), de 6 ans pour les grandes races et de 5 ans pour les races géantes.

Avec l’âge, on observe une diminution progressive de l’activité physique, une variation possible du poids et une baisse d’efficacité des organes de la digestion.

De plus, les chiens matures sont davantage prédisposés à certaines maladies liées à l’âge, comme l’arthrose et l’insuffisance cardiaque ou rénale.

Lui apporter un aliment avec des teneurs modérées en protéines, phosphore et sodium et enrichi en acides gras Oméga-3 permet de soutenir ces grandes fonctions.

Une alimentation adaptée à l’évolution de ses besoins nutritionnels permettra de maintenir votre animal à son poids optimal, de prévenir la progression de maladies liées au vieillissement et d’améliorer sa qualité de vie.