Author Archives: Dr VETO

Nourrir les oiseaux en hiver

Category : Actualités

Pour aider les oiseaux de son jardin à faire face à cette période difficile, vous pouvez les nourrir de novembre à fin mars notamment lorsque la neige et le gel limitent l’accès à la nourriture.

Chaque espèce d’oiseau a des besoins spécifiques. Le mieux est de choisir des mélanges de graines qui conviendront à de nombreuses espèces.

Vous pouvez aussi leur donner des fruits flétris (pommes, poires, raisins), des cacahuètes natures et des pains de graisse végétale.

N’oubliez pas de leur donner de l’eau !

Déposez la nourriture dans un endroit se situant à l’abri des intempéries et hors de portée des chats ! 

Evitez de mettre trop de nourriture en même temps et au même endroit pour limiter les conflits entre espèces.

Déposez la nourriture de préférence tôt le matin et le soir avant le rassemblement des oiseaux en dortoir.

Commencez par diminuer les quantités données lorsque les beaux jours reviennent avant de stopper le nourrissage.


Les aliments toxiques

Category : Actualités

Bon nombre d’aliments bons pour nous ne le sont pas pour nos animaux domestiques et leur ingestion peut entraîner des intoxications plus ou moins graves.

Les aliments toxiques les plus souvent incriminés sont :

  • le chocolat
  • l’oignon, l’ail, le poireau, l’avocat
  • les pommes de terres crues
  • le raisin
  • le xylitol
  • le sel

Le chocolat :

L’ingestion de chocolat est une urgence vraie et peut provoquer des troubles cardiaques et respiratoires graves. La toxicité du chocolat est due à la théobromine qu’il contient : plus le chocolat est riche en cacao, plus la concentration en théobromine est forte. Le chocolat blanc n’en contient que peu.

La dose toxique de chocolat noir est de :

  • 70 à 150 g pour un chat de 5 kg
  • 150 à 300 g pour un chien de 10 kg

 

L’oignon, l’ail, le poireau

Ces plantes de la même famille sont responsables d’intoxication chez le chien et le chat. Cru ou cuit, l’oignon est toxique . L’Akita Inu y est très sensible.

Les premiers signes peuvent n’apparaître que plusieurs jours après l’ingestion (abattement, vomissements, diarrhées, voire insuffisance rénale aiguë).

La dose toxique est de : 5 à 10 g / kg soit 1 oignon pour un chien de 10 kg.

Le chat est plus sensible et s’intoxique avec une dose inférieure.

L’avocat et l’avocatier

L’intoxication peut se faire suite à l’ingestion de la chair du fruit ou par le mâchonnement du noyau mais aussi par l’ingestion des feuilles de la plante.

Les troubles se manifestent dans les 1 à 24 heures : signes digestifs et cardio-respiratoires.

Les pommes de terre

La pomme de terre cuite ne présente aucun danger pour le chien.

L’intoxication aiguë se produit quand le chien ingère des pommes de terre crues surtout si elles ont germé ou verdi.

Les signes cliniques surviennent dans les 2 à 3 heures et sont dominés par des troubles digestifs avec des complications nerveuses possibles.

Le raisin

Le raisin est toxique pour le chien qu’il soit frais ou sec. La toxicité est digestive et rénale.

Une grappe de raisin frais peut être mortelle pour un chien de 10 kg !

Le pronostic est réservé et devient sombre si une insuffisance rénale se développe.

Le xylitol

Est un édulcorant (E967) contenu dans le chewing-gum sans sucre, les bonbons, le chocolat…

C’est un produit très toxique pour le chien mais pas chez le chat.

La dose toxique est de 0,1 g / kg.

L’ingestion de xylitol provoque un pic d’insuline responsable d’une hypoglycémie rapide (faiblesse et vertiges).

Le sel

L’intoxication par le sel chez le chien peut être due à l’ingestion de sel de cuisine ou d’aliments salés, de sel régénérant, de sel de déneigement ou d’eau de mer.

Elle provoque un oedème du cerveau et de graves troubles nerveux et peut être mortelle.

La dose toxique est de 4 g / kg.

L’administration rapide d’une grosse quantité d’eau après ingestion de sel est dangereuse ! Donnez de l’eau en petites quantités plusieurs fois.

 

 

Conduite à tenir en cas de suspicion d’intoxication alimentaire :

  • Notez l’heure supposée de l’ingestion
  • Estimez la quantité ingérée et prenez un échantillon de l’aliment en cause
  • Consultez rapidement votre vétérinaire ou un service d’urgences
  • Ne faites pas vomir votre animal sans avis du vétérinaire, ce geste peut être potentiellement dangereux !

 


Les antiparasitaires

Category : Conseils

Utiliser un antiparasitaire pour chien peut tuer votre chat !

Chiens et chats doivent être protégés efficacement contre les parasites externes (puces et tiques).

Mais attention ! Certains antiparasitaires utilisés chez le chien peuvent contenir une substance toxique (la perméthrine) pour les chats.

N’utilisez des produits pour un chat que sur conseil de votre vétérinaire.

La perméthrine est présente également dans de nombreux produits insecticides (contre les fourmis, moustiques, mouches…)

En cas de cohabitation entre chiens et chats, il est recommandé de tenir les chiens à l’écart des chats jusqu’à ce que le site d’application du traitement antiparasitaire sur le chien soit sec.

Il faut aussi vous assurer que les chats ne puissent pas lécher l’endroit où vous avez appliqué le produit sur votre chien.

Ces médicaments peuvent entraîner des troubles neurologiques (tremblements, convulsions, hyper salivation, pertes d’équilibre…) et la mort de votre chat.

Ne faites jamais d’automédication !

Alors prudence et lisez bien les étiquettes : un logo met souvent en évidence la contre-indication absolue du produit pour les chats.

En cas d’exposition accidentelle, et même si les effets indésirables ne sont pas encore survenus, il faut laver le chat avec de l’eau et du savon ou du produit vaisselle et consulter rapidement votre vétérinaire.

 

N’hésitez pas à nous demander conseil quant au traitement antiparasitaire de vos compagnons.


L’abandon d’animaux

Category : Actualités

Le Ministre de l’Agriculture veut durcir la législation contre les abandons d’animaux beaucoup trop nombreux en France. Le but étant que tous ceux qui abandonnent leur animal de compagnie soient « punis par la loi ».

En juin, 200 députés se sont engagés à déposer un projet de loi sur l’abandon des animaux pour durcir la législation.

Chaque année, 100 000 animaux sont abandonnés dont 60 000 uniquement en été !

L’abandon d’animaux est déjà puni par la loi : considéré comme un acte de cruauté, l’abandon peut être puni de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende. Condamnation difficile à appliquer car prendre les propriétaires en flagrant délit d’abandon n’est pas facile !

STOP A L’ABANDON !


Les dangers de l’automne

Category : Actualités

L’automne est une belle saison pour se promener avec son animal mais attention jardins et forêts peuvent abriter des substances toxiques pour votre compagnon !

L’automne est une saison propice à la prolifération des parasites et est aussi la saison de la mue.

La baisse des températures et l’humidité signent bien souvent le retour de certaines pathologies.

Découvrez tous les dangers de l’automne afin de mieux les prévenir et de protéger ainsi votre chien ou votre chat pendant cette saison.

 

Attention aux feuilles de houx, d’if et de marronnier qui sont parmi les plus dangereuses ! Les pommes de pin peuvent provoquer des blessures du tube digestif ou pire une occlusion intestinale.

Certaines plantes d’automne sont toxiques pour nos animaux : crocus d’automne, lys, chrysanthème, clématite…

En promenade, on peut être tenté de lancer un bâton à son chien mais attention cela peut s’avérer être un jeu dangereux pour lui ! Avec un bâton, votre animal peut se blesser plus ou moins gravement : c’est donc un jeu à proscrire !

Les aliments toxiques pour nos animaux sont :

  • Les marrons et châtaignes provoquent des signes digestifs (vomissements, diarrhées, douleur abdominale)
  • Les glands comme les noix et autres fruits à coque notamment quand ils sont verts sont également particulièrement indigestes
  • Les champignons vénéneux mais aussi certains champignons comestibles pour nous (pleurotes, morilles) sont nocifs pour les chiens et chats

Comme le printemps, l’automne est une saison propice aux parasites comme les tiques et les puces. Pensez à traiter votre animal contre ces parasites ainsi que son environnement !

Les animaux perdent leur pelage estival pour un pelage plus dense et peuvent ingérer de grandes quantités de poils lors de leur toilette. Des boules de poils peuvent alors se former et entraîner une obstruction intestinale. Il est recommandé de brosser régulièrement votre compagnon.

Bien souvent, on assiste à une recrudescence de teigne en automne. En cas de signes (dépilations) consultez votre vétérinaire.

Une augmentation des signes de douleurs articulaires (arthrose) est favorisée par la baisse des températures et l’humidité. On estime que 20% des chiens souffrent d’arthrose ! Ces douleurs peuvent être soulagées et permettre à votre animal de vivre mieux au quotidien. N’hésitez pas à nous en parler !


Gare à la rage

Category : Conseils

Alors que la France est indemne de rage depuis novembre 2001, des cas sont régulièrement détectés chez des carnivores domestiques importés de pays où sévit la maladie.

La rage est une vraie menace pour la santé humaine, des milliers de personnes meurent encore de la rage dans le monde !

La campagne « Gare à la rage » (https://agriculture.gouv.fr/gare-la-rage) , qui s’adresse aux détenteurs d’animaux de compagnie mais aussi à tous les voyageurs, rappelle les risques liés à cette maladie et que certaines démarches doivent être effectuées avant de partir à l’étranger.

Soyez prudents si vous voyagez hors de l’UE : ne caressez pas les animaux errants !

Et surtout ne ramenez d’animal d’un pays touché par la rage !

Si vous êtes mordu, griffé ou léché sur une plaie pendant votre voyage : contactez un médecin ou les autorités sanitaires locales.

Une fois les symptômes apparus, la rage est toujours mortelle!

La rage animale est une maladie mondiale principalement localisée en Amérique du Sud, en Asie et en Afrique.

Une importation illégale d’animaux au statut sanitaire incertain de pays étrangers est dangereuse : elle fait peser un risque majeur sur la santé publique et sur la santé animale, alors que notre pays a consacré des moyens importants à l’éradication de la rage du renard pour pouvoir se déclarer indemne de cette maladie.

L’animal introduit peut être en incubation de rage entraînant alors des procédures sanitaires et administratives pour toutes les personnes et les autres animaux susceptibles d’avoir été en contact avec lui.

Il peut aussi excréter du virus de la rage par la salive alors qu’il n’exprime pas encore de symptômes, ce qui accroît sa dangerosité potentielle.

Certaines conditions sanitaires obligatoires sont requises pour pouvoir importer chiens, chats et furets  :

  • Identification
  • Vaccination antirabique en cours de validité
  • Passeport
  • Titrage sérique des anticorps antirabiques selon le pays de provenance
  • Certificat sanitaire

Pensez à mettre votre animal en règle avec la législation en vigueur avant votre départ!

 


Attention aux tiques!

Category : Actualités

Promenades en forêt : attention aux tiques !

D’avril à octobre, les tiques sont particulièrement nombreuses et actives en milieux naturels, notamment en forêt. Une simple « morsure » de tique si celle-ci est contaminée peut transmettre certaines maladies :

  • Chez le chien : Piroplasmose, maladie de Lyme, ehrlichiose
  • Chez l’homme : maladie de Lyme

Les gestes préventifs :

  • Couvrez-vous les bras et les jambes avant de sortir
  • Inspectez minutieusement votre corps en rentrant de promenade
  • Traitez votre animal contre les tiques régulièrement avec des produits efficaces
  • Un vaccin existe contre la piroplasmose et la maladie de Lyme chez le chien

Les symptômes de la maladie de Lyme :

Chez l’homme :

La maladie se décline en 3 phases successives.

  • Dans les 6 semaines suivant l’infection, un érythème migrant va apparaître. Il s’agit d’une plaque rouge et ronde qui s’étend en cercle à partir de la piqûre.
  • Dans les semaines ou mois après : autres érythèmes migrants, douleurs articulaires ou paralysie partielle des membres.
  • Dans les mois, voire années après : atteintes diverses (articulaire, neurologique, cardiaque, cutané ou musculaire).

Chez le chien :

  • Un grand nombre de chiens infestés ne présentent aucun symptôme. La phase d’incubation est longue (2 à 5 mois).
  • Dans la forme aiguë, le signe principal est généralement une boiterie d’apparition brutale, douloureuse,  intermittente et due à une arthrite se développant sur une seule articulation (plus souvent le carpe ou le tarse). Il peut arriver que plusieurs articulations soient touchées successivement ( polyarthrite).
  • La boiterie est souvent associée à de la fièvre, un abattement, une atteinte ganglionnaire locale et parfois des vomissements.
  • Dans la forme chronique, la boiterie est moins sévère et d’autres symptômes peuvent être présents : myopathie, douleurs diffuses, troubles cardiaques, rénaux, nerveux, …

L’identification

Category : Actualités

En 2018, un chien déclaré perdu toutes les 19,5 minutes et un chat toutes les 10 minutes en France : les chiffres des animaux perdus en France sont en hausse !

En 2018, ce sont près de 79 000 animaux carnivores domestiques (chats, chiens, furets) qui ont été déclarés perdus en France. La fréquence de perte de ces animaux a, elle aussi, particulièrement augmenté entre 2017 et 2018.

A l’approche de l’été, période où les pertes sont les plus enregistrées, la société I-CAD qui gère le Fichier National d’Identification des Carnivores Domestiques continue de sensibiliser les propriétaires d’animaux aux enjeux de l’identification.

49 609 animaux domestiques sont entrés en fourrière en 2018. L’identification est alors un enjeu car, elle seule, permet à la fourrière de contacter rapidement le propriétaire. D’autant que celui-ci ne dispose que de 8 jours francs pour récupérer son animal, qui sinon sera placé à l’adoption.

L’actualisation des coordonnées du propriétaire dans le fichier I-CAD est alors primordiale.

 

L’identification :

  • Est obligatoire, l’identification est le seul lien officiel entre l’animal et son propriétaire. 
  • N’est optimale que si les informations liées à l’animal et coordonnées de son détenteur sont actualisées.

Pour actualiser vos coordonnées, vous pouvez  vous rendre sur le site d’ I- CAD, dans l’espace “Mes animaux” ou bien sur l’application Filalapat.

Nous pouvons également mettre vos coordonnées à jour à la clinique.


La mue chez le lapin

Category : Conseils

Le printemps est synonyme de mue chez le lapin et donc de perte de poils. L’ingestion de poils en grande quantité peut provoquer une occlusion au niveau de l’estomac (le plus souvent) ou dans toute autre partie du tube digestif.

Le lapin ne vomit pas donc ne peut pas régurgiter les poils ingérés.

Il en résulte un ralentissement, voire un blocage du transit digestif.

L’occlusion par des boules de poils (trichobézoards) est une véritable urgence.

En prévention, brossez régulièrement votre lapin en période de mue, donnez-lui une alimentation riche en fibres et faites-lui faire un peu d’exercice !


Couper les griffes

Category : Conseils

Entretenir les griffes de son chien est indispensable pour sa santé et son bien-être.

Des griffes non entretenues peuvent se casser, s’incarner et gêner votre chien.

Si les griffes touchent le sol ou se tordent, cela veut dire qu’elles sont trop longues. En moyenne, il faut couper les griffes d’un chien tous les deux mois. Un chien d’appartement peut avoir besoin de soins plus réguliers qu’un chien qui sort.

Vous pouvez couper les griffes de votre animal vous-même ou l’amener chez le vétérinaire.

Attention, il est particulièrement difficile de repérer la vascularisation si le chien a des griffes noires. Il vaut mieux dans ce cas éviter de couper trop court sinon vous risquez de le faire saigner.

N’oubliez pas les ergots qui se trouvent à l’intérieur des pattes et qui ne s’usent pas.