Fin de la vente en animalerie

Fin de la vente en animalerie

Category : Actualités

La loi de Lucy, en hommage à une chienne victime d’une usine à chiots au Pays de Galles, vient d’être adoptée en Angleterre (6 avril 2020).

Elle interdit la vente de chiens et chats en animalerie ou en élevage industriel et alourdit les peines contre les trafics.

Un bond en avant en matière de bien-être animal outre-Manche, qui tranche avec l’inaction française dans ce domaine.

30 millions d’amis a contacté les instigateurs de ce projet, aujourd’hui devenu réalité.

Concrètement, la loi britannique met fin aux intermédiaires dans la vente des chiots et chatons.

Toute personne souhaitant avoir un animal de compagnie devra solliciter un refuge pour animaux ou un éleveur déclaré responsable par l’autorité publique.

Dans ce dernier cas, l’éleveur sera obligé d’élever les jeunes animaux avec leur mère et les garder dans des bonnes conditions.

En outre, les sanctions contre les actes de cruauté seront alourdies, passant de 6 mois… à 5 années d’emprisonnement au maximum.