Monthly Archives: février 2020

Information sanitaire

Category : Actualités

Les investigations en cours et les premières mesures prises :

En raison d’un changement de comportement brutal, des symptômes nerveux et d’une dégradation de l’état de santé de l’animal, le chien a été euthanasié. 

L’enquête réalisée par la DDPP et l’ARS vise à rechercher toutes personnes ou d’ autres carnivores qui ont pu être en contact avec l’animal atteint de rage.

Dans l’attente des résultats de cette investigation, un arrêté préfectoral portant déclaration d’un cas de rage pris vendredi 14 février 2020, restreint sur la commune de Saint Martin de Ré les mouvements des chats et chiens qui doivent être tenus en laisse ou en caisse.

De plus, les autorités municipales seront amenées à renforcer les mesures vis-à-vis des animaux trouvés errants.

Recommandations importantes :

  • Les propriétaires de chiens, chats, furets résidant à Saint Martin de Ré doivent tenir leur animal en laisse ou en cage. Ils ne doivent pas les laisser sortir librement sous peine d’être ramassés et mis systématiquement en fourrière et sous surveillance.
  • Tout carnivore ayant mordu ou griffé une personne doit être présenté à un vétérinaire par son propriétaire dans les 24h suivant la blessure. L’animal fait obligatoirement l’objet d’une surveillance sanitaire par un vétérinaire pendant 15 jours.
  • Il ne faut pas manipuler les animaux sauvages ou errants surtout lorsqu’ils sont trouvés malades ou blessés.
  • Il faut acheter tout animal de compagnie selon les circuits légaux afin d’éviter la réintroduction de la rage en France et limiter les risques pour soi-même et les autres.

En cas de morsure :

  • Il faut impérativement nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution antiseptique.
  • Il est indispensable de consulter rapidement un médecin, qui pourra selon le contexte orienter la personne mordue vers un centre antirabique et vérifier le statut à jour de la vaccination antitétanique.

 

Plus d’informations sur la rage sur les sites :

  • Ministère chargé de la santé :

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/rage

  • Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation :

https://agriculture.gouv.fr/rage-informations-grand-public-et-voyageurs


Brexit

Category : Actualités

 

Le royaume-Uni sort de l’UE le 1er février 2020. Ce Brexit aura des conséquences pour les transports d’animaux de compagnie mais sans doute différées.

Quelles démarches pour voyager avec son animal de compagnie ?

Une période de transition allant jusqu’au 31 décembre 2020 permettra de négocier de nouveaux accords.

Pendant cette période, toutes les lois actuelles pour les animaux de compagnie voyageant entre l’UE et le Royaume-Uni resteront en vigueur.

Chien, chat ou furet :

Tout chien, chat ou furet voyageant vers le Royaume Uni depuis l’Union Européenne, avec son propriétaire ou à titre commercial doit correspondre aux critères suivants :

  • Être âgé de plus de 15 semaines
  • Identification (identification électronique, ou tatouage clairement lisible fait avant le 03/07/2011)
  • Vaccination antirabique à jour (postérieure à l’identification, valable 21 jours après la primoinjection)
  • Vermifugation contre les ténias (praziquantel) pour les chiens uniquement, administrée par un vétérinaire (rubrique VII du Passeport), minimum 24h et maximum 120h avant l’arrivée prévue au Royaume Uni (1 à 5 jours de battement).
  • Acheminement par un moyen de transport autorisé (pas par avion ou bateau privé), et par des points d’entrée autorisés.
  • La validation de la bonne santé sur le passeport n’est plus obligatoire depuis 2016. Les compagnies d’aviation et les compagnies maritimes peuvent la demander.
  • Détention interdite de Pitbull, Tosa, Dogue Argentin ou Fila Brasileiro. Les chiens qui leur ressemblent sont aussi interdits, quelle que soit leur race.

Pour plus d’informations : http://www.anivetvoyage.com


Bien-être animal

Category : Actualités

L’amélioration du bien être animal et la lutte contre la maltraitance
animale sont des priorités du Gouvernement. L’animal – d’élevage ou
de compagnie – est un être sensible. Le ministre de l’Agriculture a annoncé de nouvelles mesures pour la protection et l’amélioration du bien-être animal.

Le présent plan gouvernemental vient compléter et renforcer les mesures déjà en vigueur :

  • Aller vers la fin des pratiques douloureuses en élevage :
    • Interdire la castration à vif des porcelets (fin 2021)
    • Interdire le broyage des poussins (fin 2021)
  • Renforcer la sensibilisation et la formation au bien-être animal
  • Améliorer la qualité de vie des animaux d’élevage
  • Améliorer les conditions de transport des animaux
  • Améliorer l’information des consommateurs
  • Responsabiliser les propriétaires d’animaux de compagnie
    • Prévenir les achats impulsifs : 1er semestre 2020
      • dans les véhicules : interdiction de vente 
      • dans les foires / expositions : présence d’un vétérinaire et règlement sanitaire obligatoire 
    • Lutter contre l’abandon d’animaux de compagnie :
      Le non respect de l’identification obligatoire des chats deviendra passible d’une contravention de 4ème classe  135 € (1er semestre 2020).
      Pour rappel, l’identification des chats est obligatoire en France depuis 2012. Pourtant, seuls 47% des chats le sont.
    • Une mission de 6 mois est confiée à un député pour proposer d’autres mesures de lutte contre l’abandon d’animaux de compagnie et pour assurer leur bientraitance.

 

Pensez à faire identifier votre chat !