La pseudo-rage

La pseudo-rage

Category : Actualités

Une chienne de chasse de 18 mois est décédée mi-décembre après avoir contracté la pseudo-rage, ou maladie d’Aujesky. Il s’agit du premier cas mortel de transmission du virus identifié en Moselle.

Des symptômes similaires à la rage :

Identifiée depuis 1902 par un vétérinaire hongrois qui lui a donné son nom, la maladie d’Aujesky est également connue sous le nom de « pseudo-rage ». C’est une maladie virale fatale. Elle se transmet accidentellement par les sangliers et les porcs domestiques aux animaux domestiques (chiens, chats). Les chiens de chasse sont particulièrement exposés.

Les symptômes sont ceux d’une encéphalomyélite infectieuse et peuvent être confondus avec ceux de la rage.

Les premiers signes sont des modifications du comportement (abattement, inquiétude, agressivité). Puis des démangeaisons très importantes de la peau qui conduisent souvent à l’automutilation apparaissent. L’affection évolue vers une paralysie et la mort.

Aucun traitement n’est actuellement connu pour cette maladie.

Contrairement à la rage, la maladie d’Aujesky ne se transmet pas à l’humain. Elle n’est pas non plus contagieuse entre les chiens.

Prévention :

S’il existe un vaccin contre la pseudo-rage pour les porcs domestiques, ce n’est pas le cas pour les sangliers. Les chiens de chasse sont donc les plus exposés au virus. Pour les protéger, il est nécessaire de ne pas leur servir d’abats, de désinfecter leurs plaies et, dans la mesure du possible, de les empêcher de mordre les sangliers (vivants ou morts) quand ils chassent. 

En 2018, deux autres cas de décès canins par la pseudo-rage ont été recensés dans les villes de Toul et Bayon, en Meurthe-et-Moselle.